MESSAGE DE LA CSI-Afrique SUITE AUX ATTAQUES XENOPHOBES EN AFRIQUE DU SUD

05-09-19 Keywords : South Africa Human and trade union rights Protest letters Peace And Security Extending Social Protection Migration

L’Organisation Régionale Africaine de la Confédération Syndicale Internationale – CSI-Afrique (www.ituc-africa.org) a appris avec vive préoccupation l’information faisant état de la violence qui a éclaté dimanche dernier dans les banlieues de Johannesburg et s’est étendue au centre commercial. Nous avons également appris avec consternation et déception la destruction de plus de 50 magasins et établissements commerciaux appartenant principalement à des migrants africains.
Nous adressons nos condoléances aux familles qui ont perdu leurs proches lors de ces attaques xénophobes et nous exprimons notre profonde compassion à ceux qui ont été blessés et ceux qui ont subi des pertes matérielles.

La CSI-Afrique condamne fermement ces attaques perpétrées contre des frères et soeurs d’un même continent ; il convient de noter que ces attaques attisent la division et torpillent les progrès de l’intégration africaine. La diversité, la fraternité et l’hospitalité font partie des éléments nous définissant comme Africains et les migrations ont toujours fait partie de notre histoire qui a façonné positivement notre société et qui a impacté nos aspirations communes. Nous devons par conséquent redoubler d’efforts pour resserrer et approfondir les liens qui nous unissent en tant
qu’Africains et continuer à travailler ensemble pour montrer la pertinence de notre coexistence et de notre culture de l’hospitalité.

Nous nous félicitons du fait que le gouvernement sud-africain ait condamné ces attaques et saluons les réactions mesurées des gouvernements africains dont les ressortissants ont été victimes de ces attaques xénophobes. Nous exhortons les groupes progressistes de la société sudafricaine à intervenir et à dénoncer ces attaques, en ayant pleinement conscience du fait que la persistance de la xénophobie est en train de torpiller l’agenda de l’unité africaine et de la solidarité des travailleurs.

En même temps, nous attirons l’attention sur la question du malaise économique et social en Afrique, notamment la pauvreté endémique, le chômage élevé, la corruption, l’insuffisance des services publics et la croissance des inégalités qui, d’une part entrainent des migrations forcées à grande échelle sur le continent, et qui d’autre part, deviennent des sources majeures de colère et de mécontentement qui alimentent les attaques xénophobes, comme celles que nous avons connues la semaine dernière en Afrique du Sud. Cette situation exige que les gouvernements
africains prennent des mesures décisives visant à promouvoir le développement et à créer des emplois décents pour la viabilité et la cohésion dans nos pays respectifs. Il faudra donc faire pression sur nos gouvernements pour qu’ils assument leurs responsabilités à mieux gérer les affaires publiques et à assurer le bien-être des populations.

Nous disons non à la xénophobie et oui à la solidarité entre les travailleurs en Afrique !
Kwasi ADU-AMANKWAH
Secrétaire Général, CSI-Afrique

Documents & Media Related

Documents

Download Files

Audios

Play Audio Files

Photos

Click to zoom and browse

ITUC AFRICA

Climate change impacts on the African continent are visibly disturbing, as it begins to manifest one crisis after another. The Africa we want is crying for policy and climatic space to transform its economies, livelihoods and societies for the benefit of current and future generations. The (...)