Atelier d’élaboration des politiques de la jeunesse

Keywords : Youth Work - Organising And Workers Empowerment

« Debout jeunes travailleurs, l’avenir c’est maintenant », tel est le thème de l’atelier régional qu’organise la CSI-Afrique en partenariat avec l’Organisation Friedrich Ebert Stiftung à Lomé du 12 au 14 Septembre 2012.

20 dirigeants syndicaux et des points focaux des jeunes venus de plusieurs pays de l’Afrique prennent part à cet atelier d’élaboration des politiques de la jeunesse.

Dans son mot de bienvenue aux participants, la coordonnatrice du programme des jeunes de la CSI-Afrique, la camarade Rhoda BOATENG a vivement souhaité que cet atelier soit interactif et puisse ressortir des propositions concrètes en vue d’élaborer des stratégies de politiques en faveur des jeunes aux niveaux national et régional.

Le secrétaire général de la CSI-Afrique, le camarade Kwasi ADU-AMANKWAH à qui est revenu l’honneur d’ouvrir cette rencontre a soulevé dans ses propos, le problème de la faible participation des jeunes dans les syndicats. Il a mis l’accent sur le rôle que doit jouer les jeunes et l’importance d’autonomisation des jeunes au sein des syndicats.

Le camarade Amankwah a également soulevé le besoin de renforcement des capacités des travailleurs afin qu’il puisse être accordé aux jeunes la place qu’ils méritent.

Il a tenu à préciser que les changements en faveur de la jeunesse ne seront possibles sans l’implication des jeunes eux-mêmes. « Rien n’est possible pour nous sans nous », a-t-il déclaré à cet effet.
Le représentant de la FES, M. Constantin GRUND qui a par la suite eu la parole a affirmé que les préoccupations des syndicats en faveur des jeunes s’accordent avec celles de son organisation. Il a soulevé le problème de fragmentation des syndicats qui n’encourage pas les jeunes à s’engager aux côtés de ces derniers. Il a exhorté les syndicats à tout mettre en œuvre pour intéresser les jeunes au syndicalisme.

Plusieurs communications ont marqué le début des travaux. La première portait sur l’analyse des défis majeurs auxquels les jeunes sont confrontés. Cette présentation a mis l’accent sur la responsabilité des jeunes, les questions d’emplois et le chômage. Elle a suscité un débat riche qui a porté sur la question de création d’emplois en Afrique, les inégalités croissantes au niveau de la répartition des richesses. Les discussions ont également soulevé la question de la formation en entrepreneuriat.

Une deuxième communication sur les politiques des jeunes dans les syndicats à l’échelle continentale et régionale, a mis l’accent sur les résultats des recherches sur le système d’éducation en Afrique. Il en ressort que le faible niveau de l’éducation en Afrique explique la plupart des problèmes auxquels est confronté le continent. Les débats qui ont suivi cette communication ont essentiellement porté sur la nécessité pour les syndicats d’influer les contenus politiques en matière d’éducation nationale.

Une troisième présentation sur un aperçu des politiques nationales des jeunes au niveau des syndicats et au niveau mondial, a établi la différence entre une charte et une politique. Le problème soulevé suite à cette communication est le problème de mise en œuvre des politiques. Et le fait que parfois ces politiques ne reflètent pas souvent les réalités de notre continent.

Un panel d’échanges a été organisé à l’occasion pour permettre aux participants de partager les expériences de certaines institutions et régions africaines.

Il s’agissait du NEPAD, de la SADEC, la CEDEAO également l’Afrique de l’Est et l’Afrique centrale. Les présentations ont relevé les initiatives mises en œuvre par ces institutions et régions africaines pour renforcer les actions faveur des jeunes.

Ils ont mentionné entre autres certaines difficultés auxquelles ils font face comme le VIH-Sida et autres vices qui sévissent en milieux des jeunes.

Ceci a suscité dans les débats, la question de bonne la gouvernance et la nécessité de changer de comportements. Le besoin pour les syndicats de mener des actions en faveur de l’intégration des jeunes a également été discuté.

Les travaux de cette première journée se sont achevés ainsi dans un climat de satisfaction générale. Le rendez-vous a donc été pris pour le lendemain.

Documents & Media Related

Documents

Download Files

Audios

Play Audio Files

Photos

Click to zoom and browse

ITUC AFRICA

2017
Nov 22

Call for Action: The sale of African migrants in Libya as slaves and into slavery

The African Regional Organisation of the International Trade Union Confederation (ITUC-Africa) expresses its alarm over the recent revelations of the heinous trade in slavery of African migrants in open markets in Libya reminiscent of the trade in human cargo across the Sahara and the (...)