DECLARATIO de L’ITN: Intersyndicale des Travailleurs du Niger

Keywords : Declarations Human and trade union rights Niger

Réunie ce jour mercredi 29 Mars 2017 et à l’effet d’analyser la situation socioéconomique dans notre pays, fait la déclaration dont la teneur suit.
L’Intersyndicale des Travailleurs du Niger (ITN) :

Intersyndicale des Travailleurs du Niger
ITN

CDTN
CGSL-N
CNT
UGSEIN
UGTN
USPT
USTN

DECLARATION

L’Intersyndicale des Travailleurs du Niger (ITN) composée des Centrales syndicales suivantes :

la Confédération Démocratique des Travailleurs du Niger (CDTN),
la Confédération Générale des Syndicats Libres du Niger (CGSL-Niger),
la Confédération Nigérienne du Travail (CNT),
l’Union Générale des Syndicats de l’Economie Informelle du Niger (UGSEIN),
l’Union Générale des Travailleurs du Niger (UGTN),
l’Union Syndicale Progressiste des Travailleurs (USPT),
l’Union des Syndicats des Travailleurs du Niger (USTN),

Réunie ce jour mercredi 29 Mars 2017 et à l’effet d’analyser la situation socioéconomique dans notre pays, fait la déclaration dont la teneur suit.
L’Intersyndicale des Travailleurs du Niger (ITN) :
PROFONDEMENT préoccupée par la tension sociale grandissante et la situation sécuritaire inquiétante ;

CONSIDERANT le non-respect par le Gouvernement de certains engagements contenus dans le protocole d’ accord avec L’ITN depuis 2012 et ceux pris vis-à-vis des syndicats d’enseignants lors de la signature du communiqué conjoint avec Cause - Niger/ SYNACEB le 13 Décembre 2016 ;

CONSTATANT la persistance des relations conflictuelles entre les syndicats d’enseignants et le Gouvernement ;

CONSIDERANT la nouvelle forme d’évaluation que tente d’imposer le gouvernement aux vaillants enseignants au mépris des textes en vigueur ;

CONSIDERANT les mouvements intempestifs de grèves dans les secteurs : de l’éducation, des mines, des municipalités, de la santé ;

CONSTATANT l’indifférence du Gouvernement face à la situation précaire dans laquelle végètent les Agents des Municipalités en général et ceux de la Ville de Niamey en particulier qui totalisent huit (08) mois d’arriérés de salaires ;

CONSIDERANT plusieurs cas de licenciements abusifs des travailleurs et l’indifférence du gouvernement par rapport à la situation des enseignants ; des travailleurs des municipalités ; des travailleurs des compagnies minières et pétrolières,

CONSIDERANT les violations des libertés syndicales à travers l’intimidation des syndicalistes par des harcèlements, des attaques et lynchages médiatiques suivies d’enlèvements, d’arrestations et de placement en garde à vue,

CONSIDERANT l’annulation de certains concours d’entrée à la Fonction Publique programmés ou déjà faits sans que justice ne soit faite ;

CONSTATANT que le président du comité interministériel chargé des négociations a eu l’audace d’affirmer que l’indemnité de transport et la prime de service public sont un cadeau de leur gouvernement aux agents de l’Etat en 2012. Pire encore le Président du comité de négociations s’en est pris sans commune mesure au mouvement syndical enseignant dans une violence verbale et des attaques gratuites et répétées, allant jusqu’à vouloir remettre en cause les libertés syndicales ;

RAPPELANT au Président du comité de négociations que l’harmonisation du régime indemnitaire a fait l’objet d’âpres négociations depuis 2008 avant de connaitre un début d’exécution lors du protocole de Novembre 2012. Quant à la prime de service public anciennement appelée prime de fonction, elle a été acquise depuis 2008, et le régime actuel n’a fait que lui changer d’appellation.

CONSIDERANT les différentes attaques terroristes dont sont victimes les populations nigériennes en général et les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) en particulier ;

CONSIDERANT la corruption ambiante et la gabegie ; érigées en méthode de gouvernance aggravée par les affaires comme AFRICARD-Etat du Niger et celle de 200 milliards révélées par la presse nationale et internationale ;

L’Intersyndicale des Travailleurs du Niger (ITN), profondément attachée aux valeurs de la démocratie ; du dialogue social, de paix, de sécurité et de transparence dans la gouvernance publique :

DEPLORE ET DENONCE le non-respect à la date d’aujourd’hui de certains engagements contenus dans le protocole d’accord ITN– gouvernement de 2012 ;
CONDAMNE ET FUSTIGE le non-respect par le Gouvernement des engagements signés avec les syndicats d’enseignants CAUSE-NIGER/SYNACEB et le manque de volonté de trouver des solutions durables et négociées aux revendications des enseignants et aux problèmes qui minent notre système éducatif;

CONDAMNE ET DENONCE les attaques verbales, les enlèvements, les arrestations, les harcèlements et les lynchages médiatiques dont sont victimes des responsables syndicaux ;

FUSTIGE ET DENONCE les tentatives de remise en cause des libertés syndicales et des acquis des travailleurs ;

DENONCE avec vigueur l’indifférence du gouvernement par rapport à la situation des travailleurs des municipalités et les contractuels de la santé,
DENONCE ET CONDAMNE l’incapacité du gouvernement à organiser les concours d’entrée à la fonction publique dans la transparence;

EXIGE DU GOUVERNEMENT :

La mise en œuvre sans délai des engagements non satisfaits du protocole ITN-Gouvernement de 2012 et du protocole d’accord additionnel du 16 avril 2015, et l’ouverture des négociations sur les autres plates-formes revendicatives en souffrance ;

Le respect sans délais des engagements signés avec les syndicats des enseignants notamment CAUSE-Niger/SYNACEB, et l’ouverture des négociations franches et sincères pour aboutir à des solutions pérennes pour l’école publique Nigérienne ;
Le respect de tous les engagements pris avec les syndicats sectoriels,
L’arrêt immédiat des attaques verbales, des enlèvements, des arrestations, des harcèlements et des lynchages médiatiques des responsables syndicaux ;
Le respect des libertés syndicales, des lois et règlements de la République plus particulièrement le statut général de la fonction publique ;
Le règlement définitif de la situation des travailleurs des municipalités notamment ceux de la Ville de Niamey;
Le rétablissement des contractuels des municipalités de la ville de Niamey, abusivement suspendus;
L’organisation des concours d’entrée à la Fonction Publique propres, crédibles et dans la transparence afin d’éviter toutes contestations et /ou annulation après la proclamation des résultats.
la lumière sur les affaires AFRICARD et URANIUMGATE qui ternissent gravement l’image de notre pays.

L’intersyndicale des travailleurs du Niger demande au gouvernement de faire face à ces responsabilités en créant les conditions d’apaisement du climat social ; faute de quoi elle se donnera tous les moyens légaux pour défendre les intérêts matériels, moraux et professionnels des travailleurs.

Par ailleurs l’ITN apporte-t-elle son soutien indéfectible au mouvement syndical enseignant et celui des agents des Collectivités dans leur lutte.

Enfin, l’Intersyndicale des Travailleurs du Niger (ITN) exprime sa vive préoccupation par rapport au climat d’insécurité qui règne dans notre pays caractérisé par des attaques barbares et incessantes des groupes terroristes identifiés ou non, qui ont pour conséquences des pertes en vies humaines tant parmi les FDS que parmi les populations civiles.
Condamne sans réserve ces attaques barbares, présente ses condoléances les plus émues aux familles des victimes ; au vaillant peuple Nigérien et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.
Demande au gouvernement de tout mettre en œuvre pour rétablir et garantir la paix et la sécurité dans les zones sujettes aux attaques des groupes armés.

Vive le Niger uni et prospère !
Vive la République !
Vive le Mouvement syndical nigérien !
Vive l’ITN !
Ont signé

Pour la CDTN
Le Secrétaire Général

IDRISSA DJIBRILA

Pour la CGSL
Le Secrétaire Général adjoint

HAMIDOU SEYBOU

Pour la CNT
Le Secrétaire Général Adjoint

MOUNKAILA HALIDOU

Pour l’UGSEIN
Le Secrétaire Général adjoint

FOUMAKOYE ZADA

Pour l’UGTN
Le Secrétaire Général adjoint

NAHADJO AMADOU ROUFAYE

Pour l’USPT
Le Secrétaire Général

CHAIBOU TANKARI

Pour l’USTN
le Secrétaire Général

MANOU BAGUE

Fait à Niamey ; le 29 Mars 2017

Documents & Media Related

Documents

Download Files

Audios

Play Audio Files

Photos

Click to zoom and browse

ITUC AFRICA

2017
Apr 25

2017 edition of the General Meeting of the Trade Union Development Cooperation Network (TUDCN).

For a new trade unionism based on cooperation and a shared support for the development paradigm.