DECLARATION DE LA CSI-AFRIQUE À L’OCCASION DE LA JOURNÉE MONDIALE DE LA SÉCURITÉ ET DE LA SANTÉ AU TRAVAIL

Keywords : Declarations Human and trade union rights

Si certains pays du monde tirent profit de la mondialisation, la majorité des pays africains reste marginalisée dans ce processus. Les raisons sont multiples mais dans la plupart des cas, il faut reconnaitre que la mauvaise gouvernance (économique, sociale et politique) et le non-respect des règles minimum sur le lieu du travail sur tous les plans y ont énormément contribué. Dans ce contexte complexe, le lieu de travail est devenu une source importante de risques psychosociaux et, en même temps, le lieu idéal pour y faire face afin de protéger la santé et le bien-être des travailleurs.

PDF - 386.5 kb
DECLARATION en PDF

Cette année, le thème de la campagne de la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail est «Le stress au travail: un défi collectif». Les nombreuses luttes et interventions du mouvement syndical africain au côté des travailleurs et travailleuses du monde entier continuent de se heurter à la recherche effrénée de bénéfices des entreprises et des employeurs dans les multinationales avec leur chaine d’approvisionnement et une exploitation à outrance de la force de travail humaine.

A la dérèglementation des relations de travail s’ajoute la forte pression que subissent les travailleurs et travailleuses à tous les niveaux dans leur vie. Le travail déshumanise et le lieu du travail complète le tableau. Il n’est plus possible de dire en Afrique aujourd’hui sans se tromper que le travail libère l’homme mais plutôt que le travail aujourd’hui l’opprime et l’oppresse à tel enseigne que l’impact des risques psychosociaux et du stress lié au travail devient une question plus que d’actualité et de réflexion à tous les niveaux. Des plus jeunes aux seniors, l’Afrique pleure tous ces malades silencieux des conséquences liées au stress au travail.

La CSI- Afrique appel à la mobilisation et invite à l’occasion de cette journée ses affiliées à se pencher beaucoup plus sur cette question qui silencieusement plus qu’un cancer ronge et ruine la vie de milliers de personnes et détruit les travailleurs et travailleuses en Afrique où le taux de couverture en matière de protection sociale n’excède pas 10% de la population en âge de travailler et les normes concernant la santé et la sécurité au travail ne sont pas respectées.

Fait à Lomé, le 28 avril 2016

Le Secrétaire Général de la CSI-Afrique

Kwasi ADU-AMANKWAH

Documents & Media Related

Documents

Download Files

Audios

Play Audio Files

Photos

Click to zoom and browse

ITUC AFRICA