Message du 1er mai de la CSI-Afrique - 2019

1 Mai 2019 Lome, TOGO
Keywords : Declarations

La CSI-Afrique félicite les travailleuses et les travailleurs africains qui se joignent au reste des travailleurs du monde pour célébrer la Journée internationale des travailleurs, le 1er mai 2019. Nous nous souvenons de l’héroïsme des générations précédentes de travailleurs qui ont lutté et se sont sacrifiés pour obtenir des gains en faveur de la classe ouvrière et de la société en général.

PDF - 371.3 kb
pdf/msg_1_mai_2019

Nous gardons à l’esprit que les 8 heures de travail par jour dont jouissent de nombreux travailleurs et travailleuses dans le monde aujourd’hui, en tant que droit, est le fruit des plusieurs années de lutte et qu’elle est devenue le principal point de référence pour la solidarité internationale des travailleurs. La lutte des travailleurs et des travailleuses a également été importante pour garantir les droits de liberté syndicale et de négociation collective, l’amélioration des conditions de travail, notamment de meilleurs salaires, la santé et la sécurité au travail, la sécurité de l’emploi, les droits à la maternité et les droits à la pension.

Nous célébrons ces réalisations de la lutte des travailleurs et des travailleuses à un moment où les gains obtenus sont la cible d’attaques corrosives de la part des forces néolibérales dont l’objectif primordial est le profit et le profit à tout prix au détriment du bien-être de la classe ouvrière. Le monde du travail est en pleine mutation devant l’introduction de nouvelles technologies et le changement des conditions de travail et des relations professionnelles, qui contribuent à une exploitation acharnée de la classe ouvrière. L’absence d’emplois sûrs, la baisse des revenus des travailleurs et des travailleuses, le chômage généralisé des jeunes, la croissance des emplois informels, les effets dévastateurs du changement climatique contribuent tous à la paupérisation des travailleurs et des travailleuses.

Nous voulons profiter de l’occasion que nous offre la Fête du travail pour inviter les travailleurs et les travailleuses à renouveler leur engagement dans la lutte pour de meilleures conditions de travail et de vie. La CSI-Afrique invite les travailleuses et les travailleurs africains à se mobiliser dans le cadre de l’appel lancé par la CSI pour réclamer l’établissement d’un nouveau contrat social entre les travailleurs, les gouvernements et les entreprises. Cela signifie que les syndicats africains doivent rejoindre le reste des travailleurs et des travailleuses du monde dans le plaidoyer et la campagne en faveur :
 des droits de tous les travailleurs, quels que soient leurs arrangements en matière d’emploi.
 des salaires plus justes, notamment des salaires minimums en vue de permettre aux gens de vivre une vie décente.
 des travailleurs en vue de leur permettre d’avoir un plus grand droit de regard sur l’organisation de leurs horaires de travail et sur leurs patrons en vue de les empêcher de faire de la discrimination et de fuir leurs responsabilités.
 d’une transition juste face au changement climatique et technologique.

La déclaration du centenaire de l’OIT, qui devrait être négociée en juin de cette année, constitue un pas essentiel vers la réalisation de ce nouveau contrat social. [Par conséquent,] nous invitons tous les syndicats africains à faire pression sur leurs gouvernements et leurs employeurs pour qu’ils appuient une déclaration qui incorpore les éléments constitutifs du nouveau contrat social.

La CSI-Afrique invite encore tous les syndicats africains à renouveler leur engagement en matière d’organisation et d’activisme au niveau national en plaçant la lutte pour le travail décent et la vie décente au cœur de leurs préoccupations syndicales. Nous devons organiser, organiser, organiser en vue de bâtir des syndicats forts et déployer plus d’efforts en vue de défendre et de promouvoir les droits et les intérêts des travailleurs devant nos gouvernements et nos employeurs.
Nous saluons le courage et exprimons notre solidarité envers les travailleurs et les populations de l’Algérie et du Soudan, notamment les jeunes et les femmes qui ont accompli ces dernières semaines un grand pas en récusant les décennies de régime autoritaire dans leur pays. Nous exprimons également notre solidarité aux travailleurs du Zimbabwe dans la lutte qu’ils mènent en permanence contre le régime dictatorial.

Nous invitons les syndicats africains à resserrer les rangs et à s’unir dans leur lutte en faveur du travail décent et de la vie décente pour tous les travailleurs.

Vive la solidarité internationale des travailleurs !

Kwasi Adu-Amankwah
Secrétaire Général

Documents & Media Related

Documents

Download Files

Audios

Play Audio Files

Photos

Click to zoom and browse

ITUC AFRICA

YOUTH AND TRANSFORMING EDUCATION Young workers can also participate and “Make it a space for all of us” through transformed education. Education allows people to develop confidence in their self, showcase their talent and more so speak up for their rights and others who they (...)