Organisations syndicales africaines : il est temps pour le changement!

Lomé , Togo 11 - 15 février 2019
Keywords : Activities Human and trade union rights Organising And Workers Empowerment - Trade Union Unity Structural Transformation For Africa’s Development

Quelles stratégies pour relever les différents défis auxquels sont confrontés les syndicats africains ? Comment les jeunes et les femmes peuvent-il faire avancer le programme de transformation des syndicats ? Quelles modalités fonctionnelles faut-il mettre en œuvre pour permettre aux syndicats africains d’être efficaces et viables ? Telles sont entre autres les questions qui ont orienté le programme du 9 ièm forum annuel de la rentrée syndicale de la CSI-Afrique.

Activities
2019
March 1

Avec pour thème principal : «Organisations syndicales africaines : il est temps pour le changement! », l’édition 2019 du Forum annuel de la rentrée syndicale africaine organisée par la CSI-Afrique avec le soutien des organisations partenaires en particuliers le BIT-ACTRAV et la FES s’est tenu à Lomé du 11 au 15 Février 2019 au siège de la CSI-Afrique.

Une centaine de participants provenant des principalement des organisations syndicales affiliées, y compris les membres du Conseil Général, les membres du comité des femmes et du comité des jeunes de la CSI-Afrique, les représentants des organisations sous régionales, les représentants des Fédérations Syndicales Internationales, les représentants des organisations de la Société Civile, les chercheurs et éducateurs du monde syndical et des représentant du BIT ont pris part à ce grand rendez-vous syndical.

A travers une méthodologie inclusive et participative, basée sur des travaux en plénières et de commissions thématiques sur les préoccupations majeures du mouvement syndical à savoir l’unité syndicale, le recrutement syndical, l ‘organisation, les services aux membres, les syndicats et la politique, la gouvernance syndicale et la démocratie interne, le forum a permis aux participants de formuler une stratégie syndicale continentale pour parvenir à l’émergence des organisations syndicales fortes et unifiées pouvant contribuer à favoriser la transformation économique et sociale en Afrique.

Les recommandations issues des différentes commissions thématiques et présentées en plénière à la fin du forum ont essentiellement portées sur les points suivants:

Unité Syndicale

  • Mettre en place des plates-formes communes de représentation au niveau national / sectoriel et régional
  • Instituer une négociation collective commune pour les négociations au niveau sectoriel / national, et qui sera étendue au niveau régional face aux multinationales ;
  • Elaborer une stratégie pour l’unité des travailleurs au niveau national / sectoriel
  • Revoir les idéologies du fondement de l’OUSA et la CSI-Afrique ;
  • Mettre en place un mécanisme approprié pour renforcer un commun entre la CSI-Afrique et l’OUSA
  • Développer un mécanisme de suivi de l’unité et donner suite à la résolution du congrès de Johannesburg qui portait sur l’unité d’action

Recrutement syndical, organisation et services aux membres

  • Adopter une approche plus consciente du recrutement des groupes vulnérables tels que les femmes, les jeunes, les travailleurs migrants, les travailleurs informels et les personnes handicapées (identification de membres potentiels et évaluation de leur besoin, Sensibilisation, formation, plaidoyer pour en faveur d’un cadre juridique favorable pour l’organisation, Développer des plans d’organisation, une stratégie de communication et fixer des objectifs.
  • Influencer les accords commerciaux et les accords signés entre les gouvernements et les multinationales pour assurer la syndicalisation au sein des entreprises.
  • Concevoir des services adaptés aux besoins des travailleurs de secteurs spécifiques (Défendre les intérêts des membres, Fournir des informations adéquates, Plaider et faire pression pour la sécurité et la santé au travail etc.)
  • Concevoir des services et des approches innovantes pour attirer de nouveaux membres (répondre aux besoins spécifique des travailleurs, programmes de formation, visites fréquentes, inclusion de clauses spécifiques dans les conventions collectives ; Intégrer l’agenda du travail décent dans les lois nationales pour faciliter le travail décent

Syndicats et politique

  • Intégrer l’activisme des jeunes comme point d’ancrage de la syndicalisation.
  • Éduquer les travailleurs à la conscientisation La formation électorale dans les syndicats doit être entreprise périodiquement
  • Mener des recherches approfondies sur la manière dont les syndicats devraient s’engager et retrouver leur élan politique.
  • Établir des alliances avec des organisations partageant les mêmes idées

Gouvernance syndicale et démocratie interne

  • Examiner les règles et règlements régissant l’existence et le fonctionnement des syndicats.
  • Avoir des directives directes pour aider les membres à apprécier les constitutions et les règlements de l’organisation.
  • Mettre en place des organes indépendants pour l’organisation des élections syndicales,
  • Instituer un système de leadership inclusif qui tient compte de la dimension genre et qui permet une gestion participative
  • Trouver des moyens novateurs pour faciliter la collecte des cotisations syndicales
  • Plaider pour que le gouvernement augmente les subventions au commerce en Afrique francophone.
  • Élaborer un budget annuel qui doit être communiqué aux membres
  • Avoir un manuel de procédures pour assurer la bonne gestion des fonds
  • Organiser des audits pour assurer la transparence de la gestion des fonds
  • Recruter de jeunes diplômés pour les aider sur des sujets techniques

A la clôture des travaux, le Secrétaire Général de la CSI-Afrique, le camarade Kwasi Adu-Amankwah a exhorté les participants à traduire les connaissances acquises en actions concrètes qui permettront de mesurer l’impact de ces différentes formations et partages de connaissance dans le fonctionnement des organisations syndicales.

Il a également rappelé aux participants l’appel pertinent lancé dans le rapport sur le futur du travail de l’OIT pour l’amélioration des compétences et la nécessité de l’apprentissage. Il a également souligné l’importance de la syndicalisation pour renforcer le syndicat et orienter les transformations du monde du travail.

En outre, il a rappelé aux délégués la prochaine Convention de l’OIT sur la violence au travail et la nécessité de coordonner les efforts en vue de son adoption.

Concernant les discussions sur le Zimbabwe, le Cameroun et la République démocratique du Congo, le Secrétaire Général a rappelé la nécessité de témoigner notre solidarité au Zimbabwe. À propos de Cameron, il a reconnu qu’une meilleure image était apparue à la suite des discussions du forum et a exhorté les syndicats à prêter une attention particulière à la situation dans le pays. En ce qui concerne la RDC, le camarade Kwasi a souligné la nécessité de poursuivre le travail avec les syndicats.

En somme, la 9 iem édition du forum de la rentrée syndicale a été une expérience d’échange et d’apprentissage enrichissante axée sur les problèmes critiques auxquels les syndicats africains sont confrontés.

Documents & Media Related

Documents

Download Files

Audios

Play Audio Files

Photos

Click to zoom and browse

ITUC AFRICA

The Africa’s regional organisation of the International Trade Union Confederation (ITUC-Africa) through the Africa Trade Union Development Network (ATUDN) hosted a side event during the UNECA regional forum on SDGs. Under the theme “The centrality of decent work in achieving the SDGs: it (...)