Campagne CSI-Afrique / CLC-Canada pour l’accès universel au traitement du VIH/sida

Keywords : Climate Change And Environment Togo

Nous voudrions très sincèrement vous remercier, chers Amis, d’avoir répondu présents à cette conférence de presse dont le sujet porte sur la campagne que mènent la CSI-Afrique et le CLC-Canada pour l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et à l’appui en matière du VIH-SIDA.

Il faut rappeler que cette année, le Gouvernement du Canada accueillera le sommet du G8 les 25 et 26 Juin à Huntsville et co-présidera avec la Corée du Sud le sommet du G20 qui va se tenir les 26 et 27 Juin à Toronto en Ontario. Mais déjà les 29 et 30 Mars, les Ministres des Affaires Etrangères des pays membres du G8 vont se réunir à Ottawa en prélude au sommet du G8.

Alors dans leurs stratégies, la CSI-Afrique et le CLC Canada ont retenu la semaine du 21 au 27 Mars comme semaine d’action, au cours de laquelle plusieurs syndicats et organisations de la société civile du monde entier vont adresser des messages aux Ambassades ou Consulats du Canada dans leur pays. Les différents messages seront transmis à Monsieur Stephen Harper, Premier Ministre du Gouvernement du Canada.

L’objectif de la semaine d’action est de faire pression sur le Premier Ministre du Canada pour qu’il inscrive à l’ordre du jour du sommet un point portant sur l’accès universel au traitement du VIH/SIDA afin que le G8 adopte un plan d’action concret assorti de délai précis et des ressources suffisantes pour respecter la promesse faite pendant le sommet de Gleneagles en Ecosse en 2005 concernant « l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et à l’appui en matière du VIH/SIDA. Donc toutes les pressions politiques seront faites pendant la semaine d’action du 21 au 27 Mars avant la rencontre des Ministres des Affaires Extérieures.

Les syndicats affiliés à la CSI-Afrique ont fixé la date du 24 Mars pour rencontrer les Ambassadeurs et Consuls du Canada de leur pays respectif pour discuter de vive voix et obtenir la certitude qu’ils vont appuyer le message à envoyer au Premier Ministre Harper.

Qu’est-ce que l’accès universel ?

L’accès universel est un engagement global pour faciliter l’accès à la prise en charge en matière du VIH/SIDA.
Le mouvement est consacré par la Déclaration Politique des Nations Unies de 2006 et est conduit par les pays dans le monde entier avec l’assistance de l’ONUSIDA et d’autres partenaires en développement y compris la société civile.

Pourquoi cette campagne pour l’accès universel au traitement ?

Comme c’était déjà dit, en 2005 lors du sommet du G8 tenu à Gleneagles en Ecosse, les Gouvernements des pays développés se sont engagés à mettre en œuvre un programme de prévention, de traitement, de soins et d’appui en matière du VIH/SIDA en vue d’instaurer l’accès universel au traitement de toutes les personnes qui en ont besoin au plus tard en 2010.
Cet engagement pris à Gleneagles a été adopté par l’ONU au cours de son Assemblée Générale toujours en 2005.
Nous sommes justement en 2010, est-ce que nous pouvons dire que cet engagement de 2005 concernant l’accès universel au traitement du VIH/SIDA a été atteint ?
Nous répondons non. Puisque selon l’ONUSIDA, «environ 2,7 millions de nouvelles personnes ont été infectées en 2008 et qu’à peu près 11 millions de personnes ayant besoin d’un traitement antirétroviral demeurent incapables de le recevoir ».

C’est pourquoi il faut accentuer la pression pour que le G8 respecte sa promesse en adoptant un plan d’action concret afin que l’accès universel au traitement devienne une réalité et qu’il continue d’alimenter le fond mondial destiné à combattre le sida, la tuberculose et le paludisme.
Ensuite, cette campagne vise à ce que les stratégies de rétablissement économique des pays membres du G20 reconnaissent les conséquences financières de la pandémie du VIH/SIDA et les rapports entre celle-ci et la pauvreté et les autres facteurs de développement tels que l’éducation, le genre, la sécurité alimentaire, l’approvisionnement en eau potable et le changement climatique.

Ce faisant, compte tenu du rapport étroit qui existe entre le VIH/SIDA et le monde du travail, la campagne vise également à amener le G8 et le G20 à prendre en compte la promotion du travail décent et de l’emploi en tant que stratégie de lutte contre le VIH/SIDA. Car cette pandémie compromet dangereusement la santé et la productivité des travailleurs dans le monde entier et plus particulièrement dans nos pays en développement. Ceci étant, la priorité doit être donnée aux questions de protection et de sécurité de l’emploi dans le contexte du SIDA et de la crise économique tout en mettant en œuvre le Pacte mondial pour l’emploi de l’OIT adopté en 2009.

Au regard de tout ce que nous venons de développer, il revient à chacun de nous de jouer sa partition pour que cette campagne fasse tâche d’huile et atteigne son objectif.
L’accès universel au traitement du VIH/SIDA, c’est l’affaire de nous tous. Car
selon l’ONUSIDA :
-  7400 personnes sont infectées par le VIH tous les jours.
-  Environ 4 millions de personnes reçoivent présentement un traitement,
alors que 9,7 millions de personnes sont toujours dans le besoin.
-  Pour chaque 2 personnes prises en charge, 5 autres sont infectées.
-  Avec l’accès universel, environ 6,7 millions de personnes recevront le traitement antirétroviral.
-  2,6 millions nouvelles infections pourront être évitées et 1,3 millions pourront sauver leur vie.

Au Togo, le dernier rapport du CNLS a donné une baisse sensible du taux de prévalence qui est de 3,2%. Mais, nous devons redoubler de vigilance parce que rares sont aujourd’hui les familles qui n’ont pas encore été visitées par le virus du SIDA.

Nous ne devons donc pas baisser les bras. Nous devons tout faire pour que l’accès universel à la prévention, au traitement, aux soins et à l’appui en matière du VIH/SIDA soit une réalité.

Nous vous remercions pour votre aimable écoute et sommes à toute oreille pour vos questions.

Voir le plan d’action

Emmanuel K. AGBENOU
Point focal-VIH/SIDA-Togo

Documents & Media Related

Documents

Download Files

Audios

Play Audio Files

Photos

Click to zoom and browse

ITUC AFRICA

2017
Nov 22

Call for Action: The sale of African migrants in Libya as slaves and into slavery

The African Regional Organisation of the International Trade Union Confederation (ITUC-Africa) expresses its alarm over the recent revelations of the heinous trade in slavery of African migrants in open markets in Libya reminiscent of the trade in human cargo across the Sahara and the (...)