Des syndicats forts pour une Afrique qui travaille pour sa population

Keywords : Congress2019

Les travailleurs africains méritent une Afrique dans laquelle les droits sont respectés et exercés et où le bien-être de la population est sécurisé. Pour y parvenir, il est essentiel que les intérêts des travailleurs soient bien représentés aux niveaux local, national et continental. Le quatrième congrès de la Confédération syndicale internationale, l’Afrique, s’est achevé avec l’adoption d’un ambitieux programme pour les quatre prochaines années.

Les syndicats s’unissent pour faire la différence
L’accent a été mis sur la construction de l’unité au sein du mouvement afin d’optimiser l’impact sur le processus de prise de décision. Les résultats du congrès ont mis en évidence deux composantes sous-jacentes du renforcement du pouvoir des travailleurs: développer le mouvement en organisant davantage de travailleurs; approfondir la démocratie interne du mouvement. Au cours des quatre dernières années, les travailleurs de l’économie informelle se sont syndiqués et ont accompli des progrès importants en matière de formalisation, notamment par l’extension de la couverture de protection sociale. Ce travail stimulant reste l’exception, mais nous pouvons travailler pour généraliser l’approche afin de permettre à davantage de personnes d’améliorer collectivement leurs conditions de vie dans un contexte où plus de 80% des travailleurs évoluent dans l’économie informelle.

«Nous n’avons pas hésité à examiner de près nos forces et nos faiblesses. C’est un processus continu et nécessaire si nous voulons procéder aux changements maintenant afin de construire un mouvement syndical africain plus indépendant et plus fort, capable de garantir une vie meilleure aux travailleurs et travailleuses de tout le continent », a déclaré Kwasi Adu-Amankwah, réélu à l’unanimité. en tant que secrétaire général lors du congrès.

L’approfondissement de la démocratie au sein des syndicats passe également par la garantie d’un espace de participation pour tous. Les femmes, les jeunes, les personnes aux prises avec des difficultés physiques ont toutes leur place dans un mouvement syndical dynamique et percutant. Les luttes collectives des travailleurs ont besoin de leur énergie. Les jeunes âgés de 15 à 25 ans représentent plus de 60% de la population du continent et 45% de ses travailleurs. Les syndicats doivent veiller à s’engager activement pour les faire participer.

«Les syndicats forts ont besoin de femmes. Nous avons vu ce que leur leadership pouvait réaliser avec l’historique Convention 190 de l’OIT, le traité international qu’ils ont remporté pour lutter contre la violence sexiste dans le monde du travail. Alors que nous lançons des campagnes de ratification sur tout le continent, ce congrès a fait écho à leur pouvoir. Avec le nombre de femmes talentueuses, visionnaires et déterminées qui montent dans les rangs, le mouvement se prépare une nouvelle ère », a souligné Adu-Amankwah.

En termes d’objectifs politiques, le mouvement syndical africain vise à faire progresser la protection sociale pour tous, à approfondir la démocratie et à défendre les droits et les intérêts des travailleurs, à lutter contre la corruption, notamment en réduisant l’influence de l’argent sur la politique et en mettant fin aux flux financiers illicites. En outre, il a été souligné que le mouvement syndical s’engage à créer des industries pour faire en sorte que la valeur ajoutée ajoutée aux matières premières s’ajoute ici en Afrique et puisse bénéficier aux travailleurs, aux familles et aux communautés du continent.

Qui suivre: le leadership élu du secrétariat à la CSI-Afrique:
@KAduAmankwah - Kwasi Adu-Amankwah a été réélue Secrétaire générale à la suite d’un vote unanime pour un nouveau mandat de quatre ans à la tête de la CSI Afrique.
@ManziEric65 - Eric Manzi, dirigeant syndical rwandais, apportera sa vision astucieuse et toujours axée sur l’impact sur la scène internationale en tant que secrétaire général adjoint.
@AkhatorO - L’Akhator Joel Odigie, un ardent défenseur de la justice sociale né au Nigéria, a été élu secrétaire général adjoint.

Documents & Media Related

Documents

Download Files

Audios

Play Audio Files

Photos

Click to zoom and browse

ITUC AFRICA

A FRATERNAL MESSAGE BY COMRADE AYUBA WABBA, mni, PRESIDENT OF THE NLC AND ITUC AT THE 6TH AFRICA SOCIAL PARTNERS SUMMIT