Les syndicats africains s’engagent à Contribuer au Pacte Mondial des Nations Unies sur la migration

10 au 12 avril 2018 Golden Tulip Hôtel, Lagos - Nigeria
Keywords : Activities Nigeria

Le pacte mondial des Nations Unies pour des migrations sûres, ordonnées et régulières constitue une opportunité pour les syndicats de repenser leurs politiques migratoires. Celles-ci devront être axées non seulement sur la reconnaissance de la mobilité humaine mais aussi à sa contribution au développement durable.

Activities
2018
May 31

C’est dans ce contexte que la plateforme le Réseau des Syndicats Africains pour les Migrations (RSAM), constituée de tous les affiliés de la CSI-Afrique dans 51 des 55 pays africains, a organisé du 10 au 12 avril 2018 au Golden Tulip Hotel à Lagos, Nigeria, une réunion pour se pencher davantage sur les questions relatives à la migration des travailleurs et au pacte mondial sur les migrations.

Une cinquantaine de participants venus du Benin, Botswana, Burkina Faso, Cap vert, Cote d’ivoire , Ethiopie, Ghana, Guinée , Guinée Bissau, Kenya, Liberia, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Somalie, Tchad, Togo, Suisse, Belgique, Italie, des représentants de la CSI-Afrique et des experts du BIT ont pris part à cet atelier.

Les trois (03) jours d’atelier ont été meublés par des échanges autours des communications et de visite de terrain au centre de ressource pour la migration à Lagos qui ont permis de :

  1. (i) réfléchir sur les échanges sur les stratégies et connaissances pratiques pour la ratification des Conventions 97,143 et 189 dans au moins 5 pays avant son prochain Congrès de 2019 ;
  2. (ii) échanger sur le niveau de mise en œuvre de la déclaration de l’UA sur les migrations en Afrique (AU/18/XXV) ;
  3. (iii) examiner les démarches pratiques et utiles pour parvenir au recrutement équitable et à une meilleure protection des migrants africains ;
  4. (iv) et réfléchir sur l’assistance à apporter aux migrants africains effectuant un retour volontaire pour faciliter leur réhabilitation et réintégration effectives.

A la fin de l’atelier, des recommandations ci-après ont été formulées :

  • Les syndicats doivent réaliser des commentaires sur les rapports des gouvernements ;
  • Les membres du réseau donneront la priorité à la ratification des conventions 97, 143 et 189 ainsi qu’à d’autres conventions connexes qui font progresser les droits des migrants et des membres de leurs familles. À cette fin, la CSI-Afrique, en partenariat avec l’OIT (MIGRANT et ACTRAV), fournira des formes d’assistance technique, matérielle et autre pour la campagne de ratification ;
  • Les membres du réseau intensifieront leurs engagements avec leurs gouvernements en vue d’influencer positivement le cycle en cours du Pacte mondial des Nations Unies sur les migrations (MCG), en particulier en assurant le programme de travail décent pour tous les migrants.
  • Il a également été convenu que la CSI-Afrique devrait contacter l’OIT et d’autres organisations de soutien pour aider les syndicats africains à renforcer leurs capacités à assurer des pratiques de recrutement équitables qui contribueront à réduire et, finalement, à éliminer les exploitation, abus des droits des migrants. La CSI-Afrique va mettre à la disposition des syndicats des guides pour la ratification au niveau national.

Documents & Media Related

Documents

Download Files

Audios

Play Audio Files

Photos

Click to zoom and browse

ITUC AFRICA

This week, all roads lead to Katowice - one of the oldest and historic coal mining towns in Europe. Thousands of people are flooding the town for what is described as the biggest annual conference. The 24th session of the Conference of Parties organized by the United Nations Framework (...)