ORGANISER ET LUTTER POUR REALISER DES PROGRES

1 MAI 2017 En Afrique
Keywords : Newsletters Organising And Workers Empowerment - Trade Union Unity

La Fête du travail constitue pour les travailleurs l’occasion de se consacrer de nouveau à la lutte ouvrière et à nos peuples ; elle offre aussi aux travailleurs l’occasion de renouveler leur solidarité avec les personnes engagées dans la lutte contre l’injustice, l’inégalité, la pauvreté et les situations susceptibles d’avoir des conséquences sur la vie des travailleurs et de leurs familles.

Mais si la fête du Travail a été célébrée aux quatre coins du continent, elle ne s’est pas déroulée dans la même atmosphère. Petit tour d’horizon de la commémoration du 1er Mai dans quelques organisations nationales affiliées à la CSI-Afrique.

En Afrique du Sud, la commémoration de la fête du 1er-Mai a par contre fait éclater au grand jour les divisions profondes qui rongent l’alliance tripartite qui regroupe l’ANC, le Parti communiste et la centrale syndicale COSATU affiliée à la CSI-Afrique. Le rassemblement organisé par la confédération syndicale COSATU, dans la province du Free State a vite dégénéré puisque quatre syndicats membres avaient au préalable déclaré qu’ils ne souhaitaient pas voir le Président Jacob Zuma s’exprimer à la tribune. Tous les discours ont été annulés et le chef de l’Etat est reparti sous les huées des travailleurs.

Au Gabon, un cortège officiel composé de plusieurs milliers de personnes a défilé devant le Premier ministre, sur le Boulevard Triomphal Omar Bongo. Un second groupe de syndicalistes qui réclamaient la réhabilitation de la CONASYSED (la principale centrale syndicale de l’Education nationale) interdite d’activités depuis le 18 mars, a tenté d’organiser une marche qui a vite été a dispersée par la police.

Au Tchad, les travailleurs ont célébré la journée internationale des travailleurs dans un contexte de crise économique marquée par la réduction des indemnités des travailleurs mais aussi du droit de grève.

Au Togo comme au Maroc, les centrales syndicales ont célébré, la fête du travail en appelant à renforcement du dialogue social, à la préservation des acquis de la classe ouvrière et à la satisfaction de ses revendications légitimes.

Les travailleurs ghanéens se sont joints au défilé national, qui s’est tenu à la place de l’indépendance à Accra, sous le thème: «Le travail et la construction de la nation: cinquante ans et au-delà».

Au Kenya, le Secrétaire Général du COTU le Camarade Francis Atwoli a profité de l’occasion pour présenter au président Uhuru Kenyatta les doléances des travailleurs kenyans, notamment une hausse de 22% du SMIG actuel. Il a également interpellé les travailleurs kenyans sur la fuite de la main d’œuvre vers les pays arabes qui soumettent les travailleurs africains à des traitements dénigrants.

Au Sénégal, les Centrales Syndicales ont profité de l’occasion de la journée du 1ier Mai pour honorer la mémoire de Feu Marième Bah Konaté (ancienne Secrétaire Générale de l’UDTS décédée quelques semaines plus tôt) et saluer les luttes qu’elle a menées en faveur du mouvement syndical sénégalais.

En Gambie, comme chaque année, après le traditionnel défilé, des centaines d’employés, du public et du privé, se sont retrouvés au stade de l’Indépendance. Une journée festive puisque les Gambiens fêtent le 1er-Mai à travers des compétitions sportives entre les employés des différentes entreprises.

Documents & Media Related

Documents

Download Files

Audios

Play Audio Files

Photos

Click to zoom and browse

ITUC AFRICA

2017
Nov 13

ITUC-Africa welcomes Qatar’s labour industrial reforms: calls on Saudi Arabia, United Arab Emirates and Bahrain to (...)

The African Régional Organisation of the International Trade Union Confédération (ITUC-Africa) joins the global trade union fraternity to commend and welcome the décision and commitments made by the govemment of Qatar to progressively reform her industrial relations practices. The reforms will help (...)